Vivre autrement

Notre choix de banque “minimaliste”

Dans notre quête d’une vie simple, on s’est penché sur la question de la banque, pour trouver une banque minimaliste et/ou éthique.

Car qui dit vivre simplement, dit réduire notre consommation, revoir nos besoins essentiels.

On pense le plus souvent à l’alimentation, aux vêtements , etc …. mais pas systématiquement aux choses basiques comme par exemple la banque.

Et pourtant, cette banque, on s’en sert tous les jours, plus ou moins directement. Et bien souvent, elle nous coûte beaucoup d’argent.

On a donc décidé début 2018 de se pencher sérieusement sur la question, et de faire du “vide” de ce coté là.

Car je vous en parlais il y a quelques temps sur Facebook, je suis tombée des nues lorsque on a reçu notre récapitulatif de frais bancaires pour 2017 dans une banque traditionnelle : 251 € !!!  pour 2 CB et 1 chéquier, pas de découvert autorisé, aucun incident, quelques services très basiques, un conseiller dédié peu disponible et changeant tous les 6 mois … C’EST ÉNORME  comme somme !!

Dépenser un peu d’argent, OK,  mais pas autant, et pas pour si peu au final.

**********

Alors pour commencer, on s’est renseigné sur les banques éthiques, à savoir le Crédit Coopératif et la Nef.

Pour la Nef, ce fut du rapide, il ne propose pas encore de compte courant.

Pour le Crédit Coopératif, tout nous semblait correct, jusqu’à ce qu’on tombe sur différents articles, énonçant les travers de cette banque soit disant “coopérative et engagée”, à l’écoute de ses clients, une banque sociale  (comme ici ou ici, entre autres). Ca nous a bien refroidi 🙁

**********

Puis on s’est dit que notre solution à nous serait peut être celles des banques en ligne.

On a comparé différentes offres et surtout on s’est renseigné sur le fonctionnement, le coté pratique, les conditions….

Nous qui n’avons (et n’aurons) plus de crédit immobilier, il nous fallait un compte joint avec 2 CB,  pas de découvert, des services en ligne comme les virements, et 1 chéquier pour payer/étaler les frais médicaux (notamment d’orthodontie) des enfants.  Bref, on a pas besoin de grand chose, et  on souhaitait donc trouver le meilleur prix.

Et en matière de banques en ligne, on a l’embarras du choix, les offres sont nombreuses.

Alors après différentes demandes d’avis sur des forums, etc …  on s’est tourné vers Boursorama Banque, et je dois dire que j’en suis plus que ravie.

Pourquoi une banque en ligne ? parce que c’est on ne peut plus simple, aussi bien pour ouvrir le compte que pour gérer notre argent,  et que c’est gratuit (brochure tarifaire 2018 de BB  ici).

Mais, comme toutes les banques en ligne, ca nécessite de se débrouiller tout seul. Si on a un virement à faire, on se débrouille, et on le fait en ligne. On peut bien sûr contacter la banque , mais le but est d’être autonome, c’est la contrepartie de cette gratuité.

Du côté des conditions, c’est variable d’une banque en ligne à l’autre, mais chez Boursorama Banque, pas de minimum de revenu exigé. Et ca c’était important pour nous sachant que mon homme n’a pas de revenus fixes (commerçant). Et c’est votre revenu qui déterminera à quel type de CB vous avez droit.

Et le top c’est que la majorité des banques en ligne vous offre de l’argent quand vous ouvrez un compte. Chez Boursorama Banque c’est 80€, dès que vous avez fait votre premier versement de 300€ (obligatoire pour valider l’ouverture du compte). Sans parler du système de parrainage, qui permet de gagner de 80€ à 150€ par personne parrainée (et vous pourrez en faire autant vous-même après).

*********

Par contre une chose qui est certaine, c’est que nous ne consommons presque plus, en tout cas pas inutilement. Il est donc hors de question pour nous de faire des crédits à la consommation pour acheter les derniers appareils à la mode.

Pour la voiture, on répare autant que possible, mais on achète pas de véhicule neuf. Et si on doit emprunter, on le fait au minimum (et pas pour une voiture haut de gamme dont on peut se passer).

Quant au prêt immo, on sait par expérience que ces prêts sont inadaptés dans la majorité des cas, avec des remboursements mensuels qui frôlent l’indécence et l’entendement. Les banques prêtent l’argent sans prendre le moindre risque : si vous ne payez pas, il récupère le bien, sans ménagement. Et quant vous faites le calcul de ce que vous aurez remboursé au bout de 20 ou 25 ans, vous aurez envie de vomir.

Certains diront “on a pas le choix”, et moi je leur répondrai gentiment “oui vous avez le choix“. La société de consommation nous a embrigadé dans ce système qui fait que quand on veut quelque-chose, on emprunte, on achète à crédit.  Ici quand notre frigo est vide en fin de mois, on se serre la ceinture, mais on ne va pas piocher dans notre découvert, ni sur une carte de crédit. Quand on a besoin d’acheter un appareil, un outil, etc … c’est d’office d’occasion et on attend d’avoir la somme. On a connu la sur-consommation, le sur-endettement même à une époque. On a travaillé comme des damnés pour rembourser nos erreurs et garder notre maison. Et on a gagné.

Car ne pas dépendre des banques, c’est rester libre.

être libre

La banque ne nous sert que pour les obligations classiques tels que le prélèvement de l’eau, edf, mutuelle,… et le reste on le retire en liquide. On ne laisse quasiment pas d’argent sur notre compte, pour que la banque ne s’en serve pas pour spéculer ou autres.

Alors voilà, notre banque minimaliste à nous, c’est une banque en ligne. Elle ne nous coûte rien, nous donne même de l’argent parfois. Alors oui on profite de ce système bancaire, mais on assume. Eux par contre ne profiteront pas beaucoup de nous.

Et vous, c’est quoi votre rapport à la banque ? vous êtes plutôt banque traditionnelle ou banque en ligne ? Tendance aux crédits ou pas ?

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

8 thoughts on “Notre choix de banque “minimaliste”

  1. Article très intéressant ! Par chez nous on y a déjà pensé aussi à la banque en ligne mais ce qui nous arrête c’est le fait qu’on ne puisse pas déposer d’espèces , cela ne te dérange pas chez vous ? Pas que ça m’arrive tous les jours mais des fois ça arrive pour par exemple honorer un prélèvement ou autre par de l’argent gagné autrement (vente d’objet par exemple ) !

    1. coucou annabelle. En fait nous les espèces, ca ne nous dérange pas de ne pas pouvoir les déposer, car on vit avec. On fait la majorité de nos courses en espèces, ca sert à donner l’argent de poche aux enfants, etc … on les met pas à la banque, on en manque meme la plupart du temps des espèces. ET sinon au pire tu peux les mettre de coté et t’en servir plus tard, pendant les vacances, etc …

  2. Bonjour,

    Je partage complètement votre analyse sur le monde de consommation dans lequel nous vivons.
    Je n’ai jamais fait de crédit à la consommation et ce n’est pas prêt d’arriver. On s’offre du confort quand on peut payer.
    J’ai vécu comme ça, avec mes parents, agriculteurs aux revenus modestes. Nous n’avions pas la télévision, considérée comme “produit de luxe” et dont on pouvait se passer.
    Faisant partie d’une association qui aide les personnes en difficulté, je peux vous assurer que, dans tous les cas de détresse financière, les personnes croulent sous les crédits à la consommation. C’est un engrenage qui plonge de nombreuses familles dans des situations économiques dramatiques.
    Je n’ai pas encore franchi le pas de l’adhésion à une banque en ligne. Avoir un interlocuteur en face de moi, dans certaines situations, me semble un atout. Mais, nous veillons à limiter les frais bancaires et nous sommes dans une banque qui ne nous coûte pas grand chose. Je n’ai pas de carte bancaire. Mon mari en a une et une pour deux, c’est largement suffisant. Je ne m’en sers que pour quelques achats en ligne et pour faire le plein de la voiture en dehors des horaires d’ouverture de la station-service, ce qui est rare.
    Vous avez raison, c’est un mode de vie tout à fait “vivable”. Il suffit de volonté pour changer ses habitudes.
    En ce qui me concerne, c’est plutôt facile, car je n’ai qu’à continuer de vivre comme mes parents. Je n’ai pas connu l’argent dépensé pour des produits luxueux, décoratifs, futiles, accessoires, etc…

    Merci pour votre article.
    Bonne continuation.
    Merci de vos partages.

    Cordialement.

    1. Bonjour Ysaline,et merçi pour votre témoignage.
      Pour mon homme et moi, on a mis du temps à comprendre tout ca, car contrairement à vous, on a grandi non pas dans l’oppulence, mais nos parents consommaient beaucoup.les miens faisaient des crédits à tout va, pour des choses si futiles. Y avait tout à la maison, tout le temps, mais pas d’argent, pas le leur en tout cas. C’est en faisant notre vie, et avec les années qu’on a réalisé qu’on nous avait inculqué de mauvaises habitudes. Mais on peut tous apprendre à “décroître” tranquillement, à revenir à l’essentiel,aux fondamentaux, à lever le pied … 😉

    1. En commençant tout petit (et si possible assez jeune), avec éventuellement un petit crédit, et en agrandissant ou achetant plus grand au fil des années.
      Mais bien sûr, faut retrousser ses manches 😉 . Nous cela a pris 17 ans, avec 3 achats successifs, que des biens à rénover. Et le 4eme sera le bon

Laisser un commentaire