Presque Zéro Déchet, Vivre autrement

Le zéro déchet version famille nombreuse, 1 an après

Après un 1er bilan à 3 mois, un autre à 6 mois, place au bilan 1 an plus tard, de notre démarche vers le zéro déchet version famille nombreuse.

Pour rappel, nous sommes une famille de 7 personnes (avec 5 enfants) , et donc c’est pas simple !!! lol 😉

**********

Avant de faire le point sur cette année de changement, voici ce qu’on nous faisions à 3 mois en bleu, à 6 mois en orange et au bout d’1 an en rose :

  • on utilise des emballages réutilisables en tissu pour les cadeaux (noël, anniversaire, …)
  • on fabrique tous nos produits d’entretien nous -même (lessive au savon de Marseillelessive à la cendregel wcpoudre lave vaissellenettoyant anticalcaire SDB et cuisine, vinaigre parfumé , liquide vaisselle, nettoyant pour le sol, ….)
  • on fabrique tous nos produits d’hygiène  comme le dentifrice, l’anti-poux naturel, … , et on achète le reste en version solide comme le savon ou le shampoing et je les fabrique maintenant moi-même grâce à la formation que j’ai suivie
  • la cosmétique maison arrive doucement à la maison (baume à lèvres, parfum, crème hydratante, …)
  • on utilise des brosses à dents en bambou
  • on utilise des couches lavables pour bébé
  • on utilise une cup pour moi et des serviettes hygiéniques lavables pour notre ado
  • coté cuisine, on fabrique toutes nos pâtes (pâte brisée, pâte sabléepâte à pizza) et aussi les pâtes fraîches comme les macaronis, spaghettis, etc …
  • tous nos légumes sont achetés en vrac sur le marché ou en supermarché, en n’achetant que du origine France, même local quand c’est possible, et BIO dans la majorité des cas (donc plus de légumes en surgelés)
  • on fabrique tous les goûters et desserts (gateaux plus ou moins élaborés, yaourt, biscuit)
  • on fabrique du kéfir de fruits de temps en temps (les enfants sont pas hyper fans)
  • tous nos repas sont faits maison
  • on fabrique notre levain naturel (même si ca devient compliqué de le garder vivant car les enfants sont de moins en moins fan)
  • on fait tous nos pains nous-même (pain de mie, pain aux céréales, pain express, etc …)
  • notre composteur est notre meilleur ami
  • on fait tous nos sodas nous-même grâce à la sodastream (hors kéfir)
  • 4 poulettes rousses sont venues agrandir la famille (mais on malheureusement été mangées par un renard il y a 1 mois 🙁  )
  • on fait nos menus à la semaine (et donc nos courses en conséquence)
  • fini les sacs plastique ou papier, on utilise que des sacs en tissu ou filet, et au pire des sacs compostables
  • aucune nourriture n’est jetée (zéro gaspillage)
  • on a remplacé une bonne partie de nos boites en plastique par des bocaux et contenants en verre
  • on a remplacé tout notre matériel de cuisine (poeles et casseroles)  pour cuisiner plus sainement
  • on achète tous les vêtements d’occasion (sauf les sous-vêtements)
  • on fait des économies d’énergie et d’eau
  • on fabrique nous même le calendrier de l’avent
  • on achète presque plus rien de neuf, d’office on achète d’occasion, sauf quand vraiment on ne trouve pas en seconde-main
  • on fête pâques façon zéro déchet avec une chasse aux oeufs sans aucun emballage
  • …………

**********

Quand je repense à nos vieilles habitudes, il y a tout juste 1 année en arrière, je me dis que c’était pas gagné d’avance.

Changer tout ça nous a pris du temps et demandé aussi pas mal d’efforts. Car oui, faut pas se leurrer, le zéro déchet, c’est pas si simple, surtout lorsque comme ted et moi, on a été élevé dans la sur-consommation. On a passé notre enfance, non pas dans l’opulence. Mais nous avons vu nos parents succomber à toutes les tentations, même parfois bien au dessus de leurs moyens. Et on a reproduit ça bêtement avec nos enfants avant de prendre conscience qu’on ne voulait plus vivre ainsi.

Par contre l’autre difficulté que l’on rencontre ici, c’est le coté chronophage du zéro déchet, ca demande du temps. Quand on a le budget, ok on peut se permettre d’aller dans des boutiques spécialisées (si on en a la chance d’en avoir pas loin), pour acheter tout en vrac, même les biscuits 6 fois plus chers ou les produits d’entretien. Mais ici, on a pas la bourse à Rothschild, et tenir notre budget est un casse-tête parfois, alors on fait tout nous même. Et quand on travaille (mon homme à plein temps et moi à temps partiel depuis la maison), ça devient parfois très contraignant. Certains jours, ça va tout seul, et d’autres …. bon sang que je courrais bien aller comme avant acheter des paquets de choco pour le goûter, ou un dentifrice dégueu en tube. Oui parfois je suis épuisée et cela me pèse. Mais on s’accroche

**********

Oui, malgré ça, le 1er février 2018, j’ai pris la décision de passer au bocal de déchets non recyclables, les déchets marqués “à jeter” au dos de l’emballage. Je savais qu’il tiendrait pas 1 an comme dans certaines familles (même je suis optimiste généralement), mais je voulais pouvoir mieux corriger encore nos travers 😉

Chrystobal le Bocal a donc pris place fièrement sur notre plan de travail.

Et en l’espace de 2 mois exactement, on l’a vidé 3 fois. On a cumulé exactement 572 grammes de déchets non recyclables. Une immense victoire pour nous, famille nombreuse avec 5 enfants qui consommait beaucoup par le passé !

déchets non recyclables pour 2 mois
anciennes brosses à dents, reste d’emballage dans nos placards, veilles CB, papier film, caoutchouc usé d’un bocal, cadeau d’anniversaire d’une copine …

Bien sûr on a aussi le composteur, et notre poubelle de recyclable (à peine 7 kg de déchets recyclables pour ces 2 mois).

Alors oui je nous auto-complimente, j’ose le faire. Car on a pas cherché de prétextes, d’excuses pour ne pas réduire nos déchets. On l’a fait réellement, même si c’est parfois difficile, en terme de budget ou de fatigue.  On fait notre part, jour après jour.

Et sans les efforts de mon homme (assez réfractaire les premiers mois) et surtout de nos enfants, on en serait pas là, je suis hyper fière d’eux 💖.

On a gagné énormément dans cette démarche. Nos enfants se sont ouverts à d’autres horizons, s’intéressent sincèrement au monde qui les entourent. Ils semblent moins réfractaires au changement, mais aussi aux différences, prêts à vivre plus simplement.

Et cette satisfaction de contrôler notre vie … Nous savons ce que nous consommons, mangeons, utilisons … C’est comme si on avait acquis des supers pouvoirs, alors qu’on a juste repris le dessus sur ce que nous imposait la société de consommation.

On a encore des choses à changer, à améliorer, mais le plus gros est fait je pense, notre mentalité a changé.

**********

Alors voilà, je crois qu’on peut officiellement dire qu’on est une famille presque zéro déchet.

La démarche zéro déchet pour une famille nombreuse, oui c’est possible.

N’hésitez pas à franchir le pas, ne serait-ce qu’un peu au fil des semaines ou des mois, car chaque geste compte.

expression gandhi changement

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Félie et sa famille nombreuse au naturel
**********

8 thoughts on “Le zéro déchet version famille nombreuse, 1 an après

  1. Bonjour,j ai decouvert votre blog ce week end et votre page facebook,je suis admirative de votre initiative,je commence cette demarche petit a petit ,deja dans les produits comme la lessive ,les produits cosmetiques,je cuisine beaucoup du frais ,fait la patisserie,et j envisage serieusement de me mettre a faire les yaourts,j aime votre facon de faire meme si je suis pas prete pour tout …mais faut que ca fasse son chemin….merci pour ce blog tres interessant ….

    1. merçi beaucoup sandra. Oui on ne peut pas tout révolutionner en 1 jour, ca prend du temps, c’est peut être mieux ainsi,car ca permet d’intégrer ces changements progressivement, et den faire de réelles habitudes de vie 😉

  2. Super bilan très impressionnant pour une famille de 7 personnes !!!

    A te lire, ce qui parait super lourd à faire, c’est toutes les fabrications de pâtes et pain. Ca doit prendre beaucoup de temps effectivement !!! surtout pour 7… Ya pas moyen en congelant de gagner un peu de temps ??? Ici pour le pain, j’achète un gros pain (8 kilos…) que je découpe et congèle. Pour les pates j’achète en vrac sauf pour les spaghettis. Mais impossible pour vous apparemment.

    Parfois j’ai la flemme de cuisiner aussi. Ici, on s’y est mis depuis fin novembre (4 mois). Le plus difficile c’est d’être tous sur la même longueur….. … Ma fille n’aime pas trop mes cremes au chocolat (qui sont pourtant excellentes !) et préfère l’ovomaltine en plastique au cacao en carton recyclable. On est très très loin du bocal !!! Pour les cosmétiques, j’achète le shampoing solide et savon. Me suis pas décidée pour le dentifrice… peur du manque de fluor. Pour le liquide vaisselle, c’est du savon de Marseille
    Mais on s’en sort avec 3 kilos de déchets ménager et 2 kilos de recyclable sur 15 jours et 3 personnes. Là où le bas blesse, c’est la litière pour chat : +3 kilos par semaine à lui tout seul !!!

    1. Oui certaines choses sont plus pesantes que d’autres. pour les pâtes fraîches, j’en fais encore régulièrement moi-même mais j’ai un stock de coquillettes achetées en dépannage (j’avoue parfois j’en abuse 😉 ).
      Le pire je crois, ce sont les patisseries, pour le goûter et petit déj. Nos enfants acceptent de manger du pain avec de la confiture ou du nutella maison, mais à petites doses.
      Alors on essaye de leur faire plaisir, mais ca fait 1 gateau pour le petit-dej, et 1’autre pour le goûter, ca c’est pesant (et oui ca mange ces petites bêtes, surtout les 3 ados 😉 )

  3. Depuis décembre dernier, nous avons aussi entamé cette démarche, mais tout ça a coïncidé avec mon retour au travail! Du coup, pas facile de concilier les horaires de boulot, ceux des enfants, du mari (souvent en déplacement professionnel) et nos assez récentes convictions! D’une part, on ne veut plus gaspiller et donc, on va “finir” les réserves gargantuesques que j’avais faites un peu partout, d’autres part, il est très difficile de tout faire soi-même quand on a si peu de temps pour soi! Franchement, je vous admire beaucoup et je suis vos conseils avec beaucoup d’intérêt.

    Pour l’instant, j’en suis à fabriquer ma lessive maison, utiliser du savon de Marseille pour la vaisselle, fabriquer ma crème de jour et la crème hydratante de mon mini, utiliser des pains de savon bio et des shampoings solides (ou autres astuces plus naturelles), acheter un maximum en vrac, cuisiner d’avantage (muesli maison, biscuits, gâteaux… etc), faire mes propres conserves (l’été dernier déjà), utiliser des sachets en tissus pour les courses et des plats réutilisables au marché/boucher/poissonnier… J’étais déjà passé aux couches lavables pour mon premier fils, mais je ne sais pas ce que je leur ai fait, mon deuxième s’est tapé de terribles érythèmes… du coup, j’ai abandonné avec grands regrets. Par contre, c’est lingettes en tissus lavable!

    Bref… on fait notre possible! Actuellement, je suis en grande recherche d’astuces zéro déchet… en voyage! Notamment pour le camping… si jamais vous avez des astuces idées ?

    1. oui au début, c’est assez frustrant car on doit faire du vide,et nous “débarrasser” des déchets qu’on a dans nos placards, les voir encore et toujours tout en commençant à acheter sans déchet.
      Pour le camping, j’ai pas d’astuces précises, si ce n’est d’utiliser que des choses réutilisables,et éventuellement à emprunter du matériel à des amis ou à le louer.

  4. Coucou, je découvre tout juste ton blog, maman de 4 enfants et enceinte de bébé 5, je commence de plus en plus à prendre conscience de ce que nous pouvons avoir comme déchet. Ton blog m’ a permis de me rendre compte que même à 7 on peut réussir à vivre autrement ce qui me booste de plus en plus à commencer. Merci de partager tout ça avec nous. J’espère réussir à arriver à de tel résultat un jour, nous allons y aller à notre rythme. Encore merci.

    1. Coucou Laurence. Oui lorsque qu’on est une famille nombreuse, on a parfois tendance à se dire qu’on fait plus de déchets que les autres, à culpabiliser un peu. Mais nous aussi on peut réduire nos déchets et notre impact. On peut nous aussi faire notre part et y arriver. Alors oui, un pas après l’autre, progressivement, c’est tout à fait possible ;). A bientôt

Laisser un commentaire